01- 03

El Secreto

Costa Rica

Ce café est le fruit de neuf ans d’une démarche d’excellence de la coopérative CoopeAgri. Il est issu de fincas familiales situées entre 1500 et 2000 mètres d’altitude bénéficiant de conditions exceptionnelles. Le résultat à la tasse fait honneur à la caféiculture costaricaine.

Conditionnement
Millésime

15,95 €

TTC

Il n'y a pas assez de produits en stock.

  • Origine Costa Rica
  • Variété Catuaí, Caturra, Obatá, Híbridos, Villalobos, Villa Sarchí, Venecia
  • Altitude 1500 - 2000 m
  • Préparation Lavé
  • Torréfaction Medium
Arôme
Persistance
Amertume
Acidité
Corps
Douceur
Intensité
Coopérative CoopeAgri
Don Claudio Gamboa - Fondateur
Fondateur de la coopérative, il fut à l’initiative de la création du beneficio, de l’ingenio, de l’atelier de torréfaction et du premier magasin, qui ont permis à la coopérative d’être ce qu’elle est aujourd’hui.

Histoire du café

Ce café incarne le rêve de Claudio Gamboa, fondateur de la coopérative. Il s’agit d'améliorer la culture du café au Costa Rica en misant sur la qualité, le respect de la terre et des caféiculteurs.

salamandre.png

Mise en place depuis 9 ans, cette démarche de qualité porte ses fruits tant le résultat à la tasse est exceptionnel. Un groupe restreint de petits producteurs produisent un travail minutieux et seuls leurs meilleurs grains sont utilisés pour ce café très spécial. El Secreto est ensuite élaboré par le maître torréfacteur de la coopérative.

salamandre.png

Ce café à valeur ajoutée permet le développement des communautés locales et l’amélioration de la qualité de vie des caféiculteurs. Il apporte l’espérance d’un avenir meilleur pour la caféiculture costaricaine. Les fincas participant à El Secreto sont situées dans les régions de La Piedra de Rivas, San Jerónimo et Los Ángeles. Se situant entre 1500 et 2000 mètres, les fincas sont situées sur des terrains à forte inclinaison, travaillés en terrasses afin de prévenir l’érosion et de faciliter le travail des caféiers et la récolte à la main. Les caféiers sont accompagnés d’arbres complémentaires comme des bananiers et des avocatiers, afin de bénéficier de leur ombre et de leur aura. On trouve également des forêts et steppes d’altitude.

salamandre.png

Ces régions étaient autrefois consacrées à d’autres cultures que le café, le climat y étant trop froid et pas assez ensoleillé. Les changements climatiques de ces dernières décennies ont permis de réunir les conditions optimales pour la culture d’espèces d’Arabica complexes et riches. Ces régions présentent même désormais le meilleur potentiel du pays pour la culture du café de qualité. 

Nous sommes fiers de vous proposer ce premier café dans le cadre de notre collaboration avec CoopeAgri.

C’est la première fois que ce café torréfié à l’origine est commercialisé en dehors du Costa Rica, une grande partie de la production finissant malheureusement en café vert dans les circuits du négoce international.